« Les substituts nicotiniques (Allen Carr 4 /4) | Accueil | Brèves tabagisme 24 novembre 2010 »

23/11/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il n'y a rien de paradoxal à cela - l'explication est simple : les fumeurs fument moins (car l'interdiction de fumer a eu un net impact sur le nombre de cigarettes vendues, qui a continué de baisser), et donc ressentent moins le désir d'arrêter, ayant l'impression qu'ils ont fait quelque chose dans un sens positif par rapport à leur tabagisme. Cela s'explique parfaitement dans la psychologie de l'addiction.

Il faut aussi rappeler que le but essentiel de l'interdiction de fumer n'est pas d'empêcher les fumeurs de fumer, c'est de les empêcher de polluer l'air des lieux publics, et à ce titre, la mesure est un grand succès qui a le soutien quasi unanime de la population, y compris des fumeurs eux-mêmes, et cela partout dans le monde.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Suivre UnAirNeuf.org >

Google

Related Posts with Thumbnails

Google automatic translation